Historique des foyers

Préambule :

L’élaboration du projet de service (appelé également projet d’établissement) s’inscrit pleinement dans le cadre de la loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale, loi qui impose à tous les établissements d’établir un projet qui définit ses objectifs - notamment en matière de coordination, de coopération et d’évaluation des activités et de la qualité des prestation - ainsi que ses modalités d’organisation et de fonctionnement.

I- L'historique de l'A.P.E.I Seine-Nord-Est.

La période 1960-1970 voit naître un regroupement de familles, qui vont militer pendant de longues années pour assurer à leurs enfants un accueil, un avenir. Les débuts de l’Association APEI (Association Parents Enfants Inadaptés) datent de cette époque.

Ces premières années donneront lieu à la naissance de plusieurs structures fonctionnant en journées.

Les années 1970 verront les efforts de ces familles à nouveau récompensés, avec la création d’un des premiers foyers de vie avec des horaires d’internat « à dimension familiale ».

Au regard de l’évolution des politiques sociales, de l’accueil de jeunes adultes issus d’IME et d’IMPRO1, de l’anticipation de l’évolution du vieillissement chez certains résidents, la fin des années 90 et le début des années 2000 sont plus particulièrement marquées par la volonté, aujourd’hui « de se donner les moyens de rester, et, demain, de partir sans s’éloigner ».

En d’autres termes, les droits établis par la loi de 2002, et la notion de citoyenneté et de participation des usagers mise en œuvre par la loi de 2005, obligent l’Association à s’engager à nouveau dans un projet de création d’un nouvel établissement ; aboutissement d’un riche parcours où les parents ont toujours manifesté une forte mobilisation.

  • 1964 : création du foyer Pierre Sémard par une poignée de parents d'enfants handicapés mentaux pour lesquels aucune structure adaptée n'existait.
  • 1967 : création de l'institut médico-éducatif (section enfants) puis de l'institut médico-professionnel (section adolescents) Henri Wallon.
  • 1977 : création du foyer Orhan Ger, structure de jours pour adultes handicapés mentaux
  • 1982 : création du foyer de nuit Jean Caron d’abord en internat de semaine puis en internat complet.

1 Institut médico-éducatif ; institut médico-professionnel.

 

II - L’APEI à ce jour

L’Association repose sur des valeurs morales d’humanisme et d’altruisme et respecte les principes de la laïcité ; toute son action est centrée sur la personne accueillie, bénéficiaire dans le respect des règles communes, des dispositifs mis en œuvre.

2.1 Présentation de l'Association gestionnaire du foyer

II s'agit de l'Association de Parents d'Enfants Inadaptés de la Seine Nord-est (APEI SEINE N.E.) dont le siège social est situé 10 rue de la Fraternité à Noisy-le-Sec 93130.

Cette Association est une association loi 1901, déclarée le 11 janvier 1963 sous le N°6333.

L’APEI SEINE N.E. est affiliée à l'Union Nationale des Associations de Parents d'Enfants Inadaptés (UNAPEI) sous le N°131 qui, elle-même, est reconnue d'utilité publique depuis le 30 août 1963.

L'Association gère les foyers Orhan Ger et Jean Caron depuis leur fondation.

2.2 Description de l'identité de l'établissement

2.2.1 Agrément

Selon les termes de notre agrément datant du 27 décembre 1976, le foyer Orhan Ger est un « foyer de jour en semi-internat occupationnel et thérapeutique recevant des adultes des deux sexes reconnus handicapés mentaux graves par la COTOREP et dont l'insuffisance ne permet pas une prise en charge en Centre d'Aide par le Travail, mais possédant une autonomie suffisante pour bénéficier d'une rééducation à temps partiel. »

2.2.2 Conventions

Convention avec le Département au titre de l'Aide Sociale en date du 4 avril 1977. Par cette convention, le Département prend en charge les frais de fonctionnement par le biais d'un prix de journée déterminé chaque année par arrêté préfectoral .

Une participation forfaitaire est demandé aux familles pour les repas et pour les transports.

Convention avec le 11ème secteur de l'hôpital de Ville Evrard en date du 30 juin 1976.

Selon cette convention, le 11ème secteur s'engage à hospitaliser, en cas de besoin, nos résidents, tout comme l'APEI s'engage à mettre à disposition des places d'accueils.

Convention Collective appliquée au personnel : Convention du 15 mars 1966

 

III- Valeurs et principes du foyer

Les valeurs professionnelles partagées par l’ensemble des acteurs de l’établissement sont les suivantes :

Respect de la personne

  • Respecter son histoire,
  • Valoriser ses capacités et ses aptitudes,
  • Permettre l'expression de son libre choix,
  • Travailler son autonomie.

Singularité de la personne

  • Assurer une protection adaptée à ses besoins et à son autonomie
  • Assurer sa sécurité,
  • Fournir une aide personnalisée, des conseils, un soutien.

Humanité

  • Permettre l'épanouissement,
  • Assurer les conditions du bien-être,
  • Assurer un confort de vie.

Citoyenneté

  • Mettre en œuvre le droit à l'expression,
  • Favoriser l’égalité des droits et des chances.

Tolérance

  • Respecter les différences (religions, cultures, différences individuelles).

Sous réserve des démarches administratives et des places disponibles, l’admission de la personne est garantie sans considération de l’origine, du sexe, de la situation familiale, des convictions, des opinions politiques, religieuses ou syndicales en référence à la charte des droits et des libertés des personnes handicapées bénéficiaires d’une prise en charge médico-sociale.